Lectures pour approfondir

Douglas J. Penick : Gesar de Ling

Douglas J. Penick, Gesar de Ling

Voici enfin, en traduction française, un des livres les plus importants de la littérature traditionnelle tibétaine, Gesar de Ling. Elaborés au début du XIIe siècle, recréés et magnifiés par des bardes visionnaires, les récits de la vie du roi Gesar de Ling constituent le fonds de la culture religieuse et populaire des Tibétains.
Du héros, Gesar possède la bravoure sans borne, mais ce n'est pas un surhomme. Il prend en partage son lot de misères humaines, mais grâce à une témérité sans faille, il les transcende pour atteindre le but ultime : la bouddhéité. C'est pourquoi il incarne les valeurs perpétuelles que sont la dignité, le respect de soi et des autres, le courage d'être soi-même ; il est l'emblème de la vraie liberté. Gesar est le prototype du Bodhisattva : l'abnégation totale de soi. Mêlant allégorie et métaphore, ce récit traditionnel, où les démons menacent la paix et la prospérité du royaume de Ling, est empreint de cette imagination créatrice, dont les traces sont présentes en Occident à travers le cycle arthurien.

Pour en savoir plus sur Gesar de Ling

Jeremy Hayward : Le monde sacré de Shambhala

Le monde sacré de Shambhala

La pratique Shambhala appelle « voie du guerrier » l'effort consenti pour vivre pleinement, chaque jour. Agir en guerrier ou en guerrière, c'est oser vivre avec authenticité, douceur et courage, même quand des obstacles internes nous empêchent d'atteindre notre véritable potentiel.
Ce guide pratique, qui va de pair avec le classique de Chögyam Trungpa, Shambhala : La voie sacrée du guerrier (Points Sagesses, Seuil), est le premier ouvrage à proposer point par point des instructions sur l'art du guerrier de Shambhala.
Alliant la pratique bouddhique de l'attention à des enseignements chamaniques prébouddhiques, l'Apprentissage Shambhala enseigne les méthodes pour invoquer de puissantes énergies naturelles en vue d'une transformation personnelle et collective.
La voie du guerrier n'a pas pour objectif le retrait du monde. Elle veut, au contraire, en faire un lieu plus propice à l'éveil pour soi et pour autrui. Pour atteindre cette fin, les enseignements Shambhala considèrent que tout - y compris les engagements que peuvent être la carrière ou la vie familiale - fait partie de la voie. Sur le chemin du guerrier, on apprend à unir l'esprit, le corps et les émotions en un tout harmonieux.
Dans Le Monde sacré de Shambhala, Jeremy Hayward éclaire la forte et élégante philosophie Shambhala par le biais de lignes directrices éminemment pratiques, de méditations, d'intuitions, d'anecdotes et d'exercices d'attention. Il nous guide ainsi sur la voie du guerrier, porte d'accès à la libération pour vivre en harmonie avec le monde.

Irini Rockwell : Les cing énergies de sagesse

Irini Rockwell, Les cing énergies de sagesse

Les cinq énergies de sagesse, ou familles de bouddha, présentées dans ce livre établissent un système sans pareil de compréhension de la personnalité. La découverte de la place que nous occupons parmi ces cinq façons d'être peut nous procurer une immense intuition de nos propres schèmes de comportement et d'émotions, ainsi que des énergies qui animent nos relations personnelles. À l'aide d'exercices pratiques et d'histoires touchantes, Irini Rockwell nous révèle comment reconnaître les énergies qui sont à l'œuvre dans notre vie et comment en faire usage en toute situation pour cultiver la conscience de soi, améliorer nos communications et libérer notre expression créatrice.

Pour en savoir plus, regardez la rubrique Maitri, conscience de l'espace ou la présentation d'Irini Rockwell.

Jeremy Hayward : Lettres à une jeune fille sur l'enchantement du monde

Lettres à une jeune fille sur l'enchantement du monde

Un père écrit à sa fille pour lui offrir une vision d'un monde dans lequel la magie n'a jamais disparu. À travers elle, il s'adresse à toute la jeunesse…

Depuis notre enfance, nous sommes conditionnés à croire que l'univers est composé de matière inerte. Pour des raisons politiques et religieuses complexes, une pseudo-science pervertie a pris le parti d'exalter la légende du Monde mort et de nier l'existence du monde magique.

Or, l'univers dans lequel nous vivons est magique. Chaque arbre, chaque pierre, chaque étoile, l'espace lui-même, possède une conscience et une énergie vitales. Ces énergies, nous pouvons les sentir, alors pourquoi sommes-nous incapables de les voir ? Qu'on les appelle dieux, démons, anges, fées, dralas ou coïncidences signifiantes, elles sont là… J'ai été particulièrement ému par la façon dont la légende du Monde mort affectait la génération de Vanessa, ma fille. Tiraillés entre le savoir scientifique et le désir de renouer avec le sacré, les jeunes souffrent et se sentent perdus. Par ces lettres, je veux faire découvrir à Vanessa et à ses amis la réalité, ici et maintenant, du monde magique. Car l'harmonie, la gaieté et l'imprévu de cet univers caché sont un véritable passeport pour une existence heureuse.

Fabrice Midal : Trungpa

Fabrice Midal, Trungpa

La vie de Chögyam Trungpa, à travers ses multiples facettes, trace l'itinéraire de l'un des premiers maîtres bouddhistes à avoir voulu partager son enseignement avec les Occidentaux. Grâce à un parcours original, qui le mène du Tibet au Canada, le maître spirituel a développé une vision laïque de la “société éveillée” qui s'adapte à notre quotidien.

Chögyam Trungpa, maître du bouddhisme né au Tibet en 1939 et mort au Canada en 1987, est l'un des tout premiers maîtres spirituels à avoir enseigné la sagesse du bouddhisme aux Occidentaux. Trungpa estimait que le bouddhisme transmis en Occident devait donner naissance à un bouddhisme occidental, ce qui impliquait une profonde réflexion sur la langue et la culture dans laquelle le dharma allait s'ancrer, ainsi qu'une immersion sans retenue dans le quotidien du monde occidental. Dans cette perspective, Chögyam Trungpa a porté une attention constante à l'éducation, notamment en fondant des écoles et une université et il a établi le programme séculier d'apprentissage Shamhhala. Pénétré d'une vision laïque de la société, il a organisé de nombreuses rencontres religieuses et a montré un intérêt sincère pour le judaïsme et le christianisme, autant que pour le Zen et les sagesses amérindiennes. Sensible aux artistes, mais aussi aux penseurs à l'avant-garde de son temps, il s'est passionné pour la politique en tant que manière de vivre ensemble.

Présenter la vie de Chögyam Trungpa ne consiste pas seulement à détailler l'oeuvre d'un homme, aussi exceptionnel soit-il, c'est entrer en relation avec un événement historique : la rencontre de l'Orient et de l'Occident sous un jour nouveau. Au delà du bouddhisme, Chögyam Trungpa a décidé de participer à notre quotidien afin d'en libérer la sagesse éveillée.

Lire un extrait du livre : “Enseigner l'élocution - reconnaître l'importance de la parole”
Voir plus de livres de Fabrice Midal

Shunryu Suzuki : Esprit zen, esprit neuf

Shunryu Suzuki : Esprit zen, esprit neuf

Shunryu Suzuki, de la lignée du Zen Soto, était un descendant spirituel direct du grand Dogen. En 1958, à cinquante-trois ans, maître zen déjà profondément respecté au Japon, Suzuki-roshi vint aux États-Unis et s'installa à San Francisco. Ceux qui voulaient se joindre à sa pratique firent éclore sous sa direction le groupe de méditation dit Zen Center qui a essaimé en sept centres, y compris le Zen Mountain Center, premier monastère zen hors d'Asie. Il était sans conteste l'un des plus influents maîtres zen de nos jours. Il fut aussi un grand ami de Chögyam Trungpa Rinpoche. Ce livre est né d'entretiens familiers, en Californie.

Judith Simmer-Brown : Le souffle ardent de la Dakini

Le souffle ardent de la Dakini

Le principe féminin dans le boudhisme tantrique

Fruit d'une profonde recherche tant spirituelle qu'universitaire, cet ouvrage, qui s'appuie sur l'expérience directe de l'auteur, étudie l'expression la plus profonde et la plus énigmatique du principe féminin dans le bouddhisme : la dakini, personnification à la fois indomptable et incisive de la sagesse. Il nous montre comment la dakini, dans le contexte de la pratique tantrique, est à la fois le guide ultime du pratiquant et sa nature spirituelle la plus intime. De sorte qu'il confirme, bouleverse et transcende tout à la fois les vues contemporaines sur les deux sexes et leur symbolisme. Dans cette étude à la fois très documentée et nuancée, Judith Simmer-Brown analyse l'un des symboles les plus insaisissables et pourtant parmi les plus puissants du bouddhisme tantrique tibétain tout en se gardant de tomber dans les pièges réductionnistes des modèles d'interprétation jungiens et féministes. Traitant de l'un des sujets les plus troublants du bouddhisme Vajrayana tibétain, ce livre fondamental est un trésor d'informations sur les qualités du principe féminin dans la tradition tantrique bouddhiste telle qu'elle nous arrive aujourd'hui en Occident. L'auteur y entrelace récits traditionnels et commentaires de maîtres bouddhistes contemporains et nous livre le panorama le plus complet à ce jour sur ce sujet. Fondé sur une connaissance universitaire doublée d'une solide expérience personnelle, cet ouvrage unique en son genre est destiné à tous les chercheurs spirituels, à ceux et celles qui s'intéressent à la tradition tantrique, à la spiritualité féminine et aux pratiques spirituelles de divinités féminines.

Han F. de Wit : Le lotus et la rose

Le lotus et la rose

Groupe de Méditation Shambhala de Toulouse
Cotraitance, Plateforme de mise en relation inter-entreprises creation-facile.com, dédié à la création de jeux vidéos art-dharma.com, dédié aux arts comtemplatifs Site de la mairie de Marquefave les therapies brèves
Groupe de méditation Shambhala de Toulouse
132 avenue des Etats-Unis 31200 Toulouse
Téléphone : 07 82 26 80 65 (SMS de préférence ou laissez un message)
Courriel : toulouse@shambhala.fr